Carnaval Brésilien

Type : carnaval
> Télécharger la fiche de présentation <

L'origine du carnaval brésilien est européenne, à travers l'entrudo (du latin introitus, qui signifie entrée) qui marquait l'entrée dans le Carême. Ce sont les Portugais qui ont amené le Carnaval au Brésil au XIXème siècle. C'était un moment destiné à s'amuser, boire, danser, pendant lequel l'ordre social habituel était bouleversé et tourné en dérision. Aux caractéristiques européennes de la fête vinrent s'ajouter la musique et la danse noires. Aujourd’hui, le carnaval est la fête nationale la plus populaire au Brésil . Il a lieu tous les ans entre l'Épiphanie et le Carême, durant les 4 jours qui précèdent le mercredi des Cendres. Au cours des 4 jours de Carnaval, le Brésil s'arrête. Du nord au sud, des plus pauvres aux plus riches, le pays entier oublie tous ses problèmes dans la folie de la danse et dans la joie de cette fête hédoniste.

Les Carnavals du Brésil
Au Brésil, le carnaval recouvre une grande diversité, selon les régions et les traditions locales.

Carnaval de Rio
Le Carnaval de Rio, le plus connu et le plus riche du Brésil, attire tous les ans des milliers des touristes nationaux et étrangers, étant devenu un vrai synonyme de la célébration du Carnaval dans le pays et même au monde. La particularité du Carnaval de Rio se trouve dans son organisation gigantesque. Les écoles de Samba se préparent pendant toute une année afin de participer au défilé sur l'avenue Marquês de Sapucai (le Sambodromo). Ce sont elles qui vont organiser la parade, avec les chars, les costumes des danseurs et les orchestres de percussion. Le carnaval de Rio est la vitrine du carnaval brésilien. Entourées par un défilé éblouissant de costumes et de chars richement décorés, les étoiles de la samba dansent au rythme frénétique des batteries ensorcelantes, devant un public qui exprime son bonheur. C'est la vraie fête du peuple où tous participent dans la joie et se laisse emporter par le merveilleux et l'émotion que suscite ce spectacle unique en son genre.

Le Carnaval d'Olinda
Olinda est une ville tranquille localisée sur la côte du Nordeste du Brésil, tout à côté de Recife. Cette ville touristique est connue pour le charme de ses habitations et de ses églises de style colonial portugais et surtout pour son carnaval, l'un des plus originaux et joyeux du pays. Pendant les 4 jours de la fête, la ville se métamorphose. La danse et la musique envahissent chaque rue, chaque place. La principale attraction du carnaval d'Olinda, ce sont les marionnettes géantes, les mamulengos, qui peuvent mesurer jusqu'à trois mètres de haut. En général, ce sont des caricatures des personnalités brésiliennes. Des milliers de personnes suivent les marionnettes dans les rues en pente de la ville, dansant au son frénétique du frevo. Le frevo est un rythme qui est né au XIXème siècle à partir du mélange de musiques européennes et africaines. Il est dansé avec des mouvements rapides et acrobatiques, difficiles à reproduire pour les non-initiés. Pour les gens d'Olinda, danser le frevo est aussi naturel que respirer.

Le Carnaval de Salvador de Bahia
A Bahia, le Carnaval de Salvador, s'impose de plus en plus comme une formidable fête de masse où des millions de personnes dansent des heures durant au son de rythmes frénétiques des Trios Elétricos. C'est la fête absolue, qui vous fera danser jusqu'au bout de la nuit. Si Rio est le carnaval des écoles de samba, celui de Salvador demeure celui du peuple, avec près de deux millions de personnes dans la rue et sur la plage. Toutes les couleurs du Brésil battent le pavé : la joie est totale, les interdits tombent et l'important, c'est de sauter et danser (pular). Le carnaval de Bahia ravit les fans de musique brésilienne : toute la semaine, les foliões (les carnavaleux) dansent au son des meilleurs interprètes du Brésil qui jouent en live. La musique du carnaval de Salvador est la samba-reggae : un mélange explosif de samba et de reggae, capable de faire danser même les pierres. Comme dit une chanson brésilienne : "Derrière le trio élétrico, il n'y a que ceux qui sont déjà morts qui ne suivent pas".


APE : 9001Z ; SIRET : 504 470 337 00024 ; Licence Ministérielle de Spectacle N° 2-1049898
Agrément Ministère Jeunesse et Sport 75 JEP 11-20